Gorgias, Platon

Résumé :
 
Socrate, dialecticien, s'engage dans un long dialogue avec trois rhéteurs : Gorgias, Polos et Calliclès. Platon, élève de Socrate, nous écrit ce dialogue pour le garder dans la postérité. Il se découpe en quatre parties, quatre dialogues. D'abord, entre Socrate et Gorgias, concernant la nature de la rhétorique. Ensuite, entre Socrate et Polos sur la justice et l'injustice. Puis, entre Socrate et Calliclès portant sur la vie et le bonheur.  Enfin, il s'agit du mythe final, c'est à dire, un long monologue de Socrate. Celui-ci, termine l'entretien seul, expliquant sa vision de la vie et de la justice aux trois auditeurs. Cette solitude présuppose sa condamnation à mort.
Mon avis :
 
Un livre, certes de philo, mais plutôt intéressant, surtout à partir de la deuxième partie. Il amène à se poser des questions et d'adhérer ou non à la vision des locuteurs. On a ici un livre qui nous permet d'écouter un philosophe très célèbre et dont seuls les écrits de son élève, nous permettent de savoir ce qu'il disait et pensait. Les trois rhéteurs sont de fervents opposants à Socrate. En revanche, Calliclès est le plus virulent. En effet, il est le seul personnage fictif. Les autres étant de réelles personnes. De ce fait, le dialogue entre Socrate et ce dernier est plus engagé qu'avec les autres, et permet d'aller plus loin dans les réflexions lancées par Gorgias et Polos. Pour ceux qui prévoit des études littéraires ou simplement ceux qui ont envie de se plonger dans des réflexions, je pense que ce livre est très intéressant. 
 

Tags : Philosophie - Platon - Justice - Vie - Bonheur - Rhétorique - Dialectique

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.220.72) if someone makes a complaint.

Comments :

  • yoshikatsu

    10/07/2012

    Il ne faut pas oublier de dire que ce livre à pour autre titre " de la politique" et c'est donc une réfléxion sur la manière de faire de la politique : Deux vision s'opposent : celle de Socrate, qui pour lui, faire de la politique c'est rendre l"humain meilleurs et celle des sophistes et rhéteurs, qui pour eux, faire de la politique, c'est s'occuper de la cité mais pas de ses citoyens, mais de la cité en elle même (administration, justice, ect...). A conseiller à ceux qui aiment la politique ^^

Report abuse